Tout est une question d’équilibre
pour être en harmonie avec le lieu!

 

Nous vivons dans un bain de rayonnement constant –
d’origine naturelle et artificielle.

 


Toute vie sur cette terre est dépendante de l’équilibre des rayonnements nourriciers telluriques, venant de la Terre, chargés négativement, et les rayonnements nourriciers venant du Ciel, cosmiques, chargés positivement. Cet équilibre permet l’homéostasie, notre bonne santé. (« Expérience du têtard » de Marcel Violet, cliquez sur le lien)

 

 

 

Ayant cet équilibre (Mais certains matériaux de construction et des vêtements synthétiques peuvent nous priver de ces rayonnements nourriciers) nous devons éviter de nous exposer aux endroits géopathogène, c’est-à-dire des endroits où le champ électromagnétique naturel de la Terre est perturbé et ce qui perturberait par la suite notre métabolisme et notre système endocrinien. (selon Robert Endroës "Le rayonnement de la terre et son influence sur la vie")

Ceci est principalement le cas au dessus des veines d’eau souterraines et des discontinuités du sol (faille), des croisements des réseaux Hartmann, Curry, et Grand Réseau diagonal.


L´agression tellurique la plus forte est le rayonnement radioactif naturel (gamma) fusant des discontinuités géologiques, les failles. (Baron von Poll, Alain de Luzan "Vorte santé en lieu sûr", Abbé Mermet)

 

 

 

.

La Fédération des Médecines Naturelles & Complémentaires,
qui siège à la Commission Européenne de Bruxelles a demandé
Alain de Luzan de présider le Collège Géobiologie.

 

 

                    Je me permets de répéter et de souligner:

Nos trois peaux doivent être impérativement perméables à ces rayonnements cosmiques nourriciers :

                 notre épiderme - nos vêtements  - notre habitation

 

 

 

 

Les témoignages donnés par la croissance de la végétation

- autre que l’héliotropisme et l'influence du vent dominant -
   et le comportement des animaux
   excluent tout effet placébo !

 

Quand un endroit est exempt de perturbations géobiologiques nous parlons de zone neutre, zone que le géobiologue recherche pour vous : C’est là que vous devez dormir et travailler pour vous ressourcer et par la suite mieux supporter les agressions de la vie quotidiennes.

Un seul réseau est bénéfique, le réseau solaire dit sacré. Si vous avez la chance de trouver un croisement dans votre habitat ou bureaux en zone neutre, c’est un endroit particulièrement bénéfique – le top !

 

La Géobiologie est donc une science multidisciplinaire et un art trouvant son origine il y a 3000 ans au Chine dans le Feng-Shui et le Vastu Shastra, et chez les Etrusques dans la Toscane d’aujourd’hui, et plus récemment les Templiers (Géobiologie du Sacré) sans oublier les innombrables sourciers anonymes grâce auxquels tout puits à pu être creusé, fait tombé dans l’oublie avec l’arrivée de l’adduction d’eau au robinet.

 

Déjà  Hippocrate  résumait le savoir de nos ancêtres dans son  «Traité des Aires, des Eaux et des Lieux » en 430 avant JC :

 

"Celui qui veut se perfectionner dans l’art de guérir considérera comment l’endroit est disposé et s’informera du sous-sol, concurremment avec la constitution des êtres vivants."

Nous allons être au diapason
avec notre lieu de vie !

 

Le corps énergétique d’un être vivant peut se charger ou se décharger en énergie selon la qualité de son alimentation, la nature de ses pensées, la qualité vibratoire du lieu où il vit et évolue.
Il se produit un phénomène de compensation entre son propre potentiel énergétique et celui du lieu où il se trouve. Ce phénomène de « vases communicants » s’opère également entre deux personnes dont le potentiel d’énergie est différent : le plus fort au profit du plus faible.


La masse moléculaire d’une habitation étant disproportionnée par rapport à un être humain, c’est impérativement l’habitation qui va imposer sa fréquence :

 

  • soit apporter de l’énergie
  • soit en absorber, tel un buvard absorbe l’eau,
    c’est-à-dire « pomper » l’énergie vitale de ses occupants.